altertango

Michel le découvreur !

Publié dans Les Dj's

Michel, l'éclectisme comme moteur infini de découvertes musicales hors des sentiers battus !

" Très sincèrement, rien ne prédisposait à pratiquer une danse et encore moins le Tango : je n’arrivais qu'à danser un slow et encore à contre temps !

Et puis en 2006, installé désormais à Nantes, pour faire plaisir à ma partenaire de l'époque, je me suis laissé entraîner pour suivre un cours de tango ! Je me souviendrais toujours de ce jour-là, c'était un lundi et le cours avait été remplacé par une milonga à l'espace LU (Lieu Unique à Nantes) organisée par Les Allumés Du Tango, comme c'était le cas une fois par mois. Ce fut une révélation, voir danser tous ces passionnés sur une musique que je ne connaissais pas, m'a transporté. C’était magique de les voir bouger ,tous dans une interprétation différente et propre à chaque couple !
Ainsi, depuis ce jour, le tango me passionne, c’est comme le théâtre sauf que les seuls spectateurs sont vos partenaires et vous, le temps de la tanda . On ne peut pas venir au tango à moitié, on engage son corps, son âme, son état d’être, ses sentiments.
J’ai la sensation permanente de commencer le tango.

Quelles sont tes influences (tango et/ou autres) ?
Concernant la danse elles sont clairement Nuevo, pour un tango ouvert, joueur et créatif. Mes rencontres avec Catherine Berbessou et Federico Rodriguez-Moreno lors d’un stage dans le cadre des 15 ans des Allumés Du Tango en 2007 puis Ezequiel et Maria Antonieta dans le cadre d’un voyage à Madrid en 2008 ou l’on m’avait offert des cours particuliers ont été déterminantes pour ma danse. 

" J’ai la sensation permanente
de commencer le tango "

Quelle musique ? Quelle méthode de travail ?
Même si mes influences sont clairement Pop et rock, j’écoute un peu de tout, à la recherche de musiques qui m’inspirent, aussi bien dans le tango qui avec les orchestres tipica comme Color Tango pour les plus anciens ou la Romantica qui redonne une nouvelle vie aux tangos avec des nouveaux arrangements et une « puissance nouvelle ». Mais aussi Portishead, les remix de Flume, Otros Aires, Radiohead, Ibraim Malouf voir l’Impératrice ou Rone sans oublier le jazz et l’électro.
Il y a tellement de choix que c’est un vrai plaisir de chercher de nouvelles musiques qui vous permettent d'exprimer votre danse !

Pourquoi le néo ?
Je me suis essayé à la danse contact puis à la danse des 5 rythmes, cette dernière m'a bouleversé. Musiques éclectiques, improvisation totale, aucun jugement, et au bout la transe qui vous transporte et vous porte durant des semaines entières.
Le néo correspond bien à cela pour moi, c’est une autre forme d’expression corporelle, des codes totalement différents, vraiment complémentaire avec le tango classique pour ce qui me concerne.

Premières découvertes en tango ?
D
ans les années 2002/2004 :
Richard Galliano et son album New-York Tango, du jazz tango : excellent !
Et Astor Piazzolla.
J’étais bien loin d’imaginer que j’allais me passionner pour le tango à cette époque, puis est arrivé Gotan Project qui ont selon moi révolutionné le tango.

Parcours DJ ?
Embryonnaire ! le 19 mai 2018 sera ma première milonga au sein d'ALterTango à Nantes !
Ça fait déjà quelques années que j’ai envie de le faire alors j’ai commencé par un Ti Bréchoir (ALterTango, Nantes) puis des initiations comme la fête du lait de mai (Nantes) ou les rencontres du Breil en 2017 (Nantes) et aussi celle qui a eu lieu dans le cadre de la fête des association de Nantes et des soirées plus informelles les jeudis soir.

Pourquoi l'envie de " faire " le dj ?
Pour découvrir et partager avec les autres les musiques qui me transportent, offrir quelque chose de différent à danser, totalement éclectique.

Dans quelles associations programmes-tu ?
Mon association, c’est AlterTango à Nantes évidemment !

Une expérience ou un souvenir marquant ?
Mon premier festival de tango, c’était à Lisbonne en 2007, j’avais à peine 1 an de tango derrière moi : c’était magique de se retrouver là-bas, il y avait une énergie extraordinaire, un monde fou et j’ai compris ce jour-là que le tango n’allait pas me quitter de si tôt.

Les Amis
Plus qu’importants ! Je les invite à me faire découvrir les musiques sur lesquelles ils aiment danser, ce qui les fait tripper !
Denis, Elodie et aussi Véronique, Frédérique, Jeanne et bien d’autres ont contribué à ma première musicalisation, je les en remercie !

Michel B.

Lu 99 fois